Mise à jour le 27/09/2022
Thomas Snégaroff
Éditions 10-18,
2020

Ce matin-là, Elisabeth savait qu'elle allait entrer dans l'Histoire en devenant, avec ses huit camarades, la première noire à intégrer le prestigieux lycée public de la ville, jusqu'à présent réservé aux Blancs.

Little Rock, c'est l'histoire vraie de neuf lycéens noirs (Elizabeth Eckford, Ernest Green, Jefferson Thomas, Terrence Roberts, Carlotta Walls Lanier, Minnijean Brown-Trickey, Gloria Ray Karlmark, Thelma Mothershed et Melba Pattilo Beals, soit six filles et trois garçons) inscrits à Little Rock Central High School dans l'État de l'Arkansas et qui furent empêchés d'étudier par les ségrégationnistes, aidés de la garde nationale envoyée par le gouverneur de l'Arkansas, Orval Faubus, en septembre 1957. Le président républicain de l'époque, Eisenhower, fit alors appel à l'armée pour mater les révoltes et rétablir l'ordre.

Pourtant, tout aurait dû bien se passer.
Depuis trois ans, la Cour Suprême avait ordonné un arrêt interdisant la ségrégation raciale et permettant ainsi aux Noirs d'étudier dans les mêmes écoles que les Blancs. Cette loi devait initier le long processus de "déségrégation" dans les États du Sud.

Snégaroff choisit cet événement pour en faire un récit absolument passionnant, très bien écrit et documenté, grâce à l'accès aux archives publiques et à des témoignages inédits qu'il a recueillis sur place.  Ce document nous fait comprendre l'ancrage du racisme aux USA depuis l'esclavage et comment un pays a pu fonder son Histoire sur la négation des droits pour une partie de leur population, sur la soumission des Noirs aux décisions des Blancs, uniquement en raison de leur peau et de leur naissance.

Image

Little Rock, 1957 : l'histoire des neuf lycéens noirs qui ont bouleversé l'Amérique